Gérer les soucis avec son locataire

Dans cet article, nous allons nous épancher sur comment gérer les soucis avec son locataire car la location n’est pas un investissement tranquille. La location est un actif rentable, j’avais du reste réalisé cet article sur la différence entre actifs et passifs immobiliers.

Oui, cette gestion peut être chronophage, usante voire démoralisante à certains moments. Si vous suivez mes aventures, vous savez que j’investis dans les petites surfaces c’est à dire les studios. Je loue uniquement à des étudiants.

La liste de la gestion peut être importante et je reconnais qu’en ce moment je suis gâté:

  • Clic clac qui ne fonctionne plus
  • Retard de loyer pour un locataire (sans nouvelle)
  • Dégât des eaux chez un autre locataire
  • Problème avec la CAF pour un autre
  • Demande de quittance de loyer
  • Préavis reçu pour le départ d’un autre locataire

L’accumulation de petites gestions administratives avec de plus gros problèmes peuvent être le catalyseur de votre ras le bol.

Comment bien gérer les soucis avec son locataire?

L’important est d’être dans la communication. La communication est l’arme essentielle du bailleur pour désamorcer des situations. La courtoisie et la disponibilité vont permettre de désamorcer des situations potentiellement tendues. Donc oui, il faut être calme et “sympathique”.

Bien évidemment, si votre locataire n’est pas à l’écouter, vous devrez passer à un stade supérieur. Une mise en demeure de n’importe quelle nature avec lettre recommandé peut être l’option supérieure. Ainsi, vous montrez les crocs tout en restant courtois. Votre discours est désormais ferme.

Il ne faut pas oublier les garants qui ont un grand rôle à jouer. En effet, si ce sont les parents, ils vont avoir un rôle de médiateur avec leur enfant. je me souviens d’un jeune étudiant qui fumait, faisait la fête dans le studio à pas d’heures avec 20 autres jeunes dans du 20m2. Les voisines étaient à bout et s’énervaient contre moi. Grace à mes bonnes relations avec papa et maman, j’ai pu le faire partir du logement. Gardez sous le coude le numéro de téléphone du père et de la mère. Si l’un ne répond pas ou est moins préoccupé, l’autre le sera plus. Et à force aussi d’appels du bailleur, ils seront réactifs avec leur enfant.

La gestion du quotidien

Le quotidien peut être très calme. Pendant 6 mois, vous pouvez ne pas avoir de gestion quelconque. Et parfois tout s’accumule sans raison.

Les taches administratives régulières sont:

  • Mettre une annonce et répondre au téléphone, mails et planifier les visites. Cet aspect de la location est souvent oublié par les nouveaux bailleurs mais elle est importante et chronophage. Surtout quand vous vous déplacez pour rien, personne ne vous a averti de retard ou d’annulation …
  • Effectuer les visites suite à un départ d’un locataire
  • Gérer la sortie du locataire avec l’état des lieux de sortie
  • Gérer l’entrée du locataire avec la réalisation du contrat de location et l’état des lieux d’entrée.
  • Réaliser les petits incidents travaux du quotidien: une plaque de cuisson qui a rendu l’âme par exemple.
  • Gérer l’administratif avec l’APL et gérer la demande de quittances de loyer
  • Etc

Alors quoi faire?

Bien entendu, dès qu’on a de la bouteille, nous pouvons automatiser les taches et le gain de temps est énorme. Je reviendrai dans un prochain article sur ce sujet important.

Comme dans la vie, il existe un peu de tous les profils de locataire. Ce que ma vie d’investisseur m’a appris, c’est qu’il faut être attentif, vigilant et rigoureux lors du choix du locataire. Mieux vaut perdre 5/10 minutes de son temps avec quelques questions de plus plutot que de souffrir 2 ans si nous sommes obligés de passer par une procédure d’expulsion.

Si vous êtes bailleur et si vous lisez cet article, je serai heureux de lire vos commentaires. Oui, vous avez sans doute connu des problèmes locatifs et il serait intéressant de savoir comment vous les gérer et quelles techniques vous mettez en place.

L’immobilier est un formidable vecteur de richesse et il est important d’être rigoureux. Personnellement, je gère moi même mes locations, je n’ai aucun intermédiaire. Alors oui, une solution serait de faire appel à une agence immobilière pour gagner en tranquillité. Cela a un cout et le résultat est tout autant hasardeux. Comme dans les locataires, vous avez des bons et des mauvais professionnels.

A vous de faire votre choix.

Pour seulement 5 euros, je vous explique comment devenir riche grâce à l’immobilier ou comment obtenir un complément de revenu.

J’ai décidé de donner une nouvelle orientation à mes investissements immobiliers avec une diversification plus active dans ce domaine. Je m’oriente de plus en plus vers la location saisonnière avec un deuxième logement. Cet investissement est plus rentable mais vous devez faire attention au cadre légal. Oui, les collectivités locales ne voient pas d’un bon œil les locations Airbnb et prennent un ensemble de mesures contraignantes. Il est donc primordial de se rapprocher de sa mairie pour avoir tous les renseignements adéquats.

 

 

 

 

Gérer les soucis avec son locataire

Laisser un commentaire